Your address will show here +12 34 56 78
En cette semaine mondiale de la réflexologie plantaire, j’en profite pour faire un zoom sur cette technique de plus en plus connue. Cependant ses principes et bénéfices demeurent parfois encore flous, confus, et donc inexpérimentés.

1-Le rôle de la réflexologie pour notre corps: La réflexologie fait partie des méthodes naturelles qui impliquent que notre corps est capable d’autoguérison et donc la réflexologie vient soutenir notre organisme à s’autoréguler. La réflexologie séduit des personnes qui sont convaincues que leur corps peut être stimulé naturellement pour assurer ses fonctions et le bon déroulement du processus biologique. Chaque symptôme, chaque déséquilibre est un signal de notre organisme pour nous ramener à l’équilibre, nous faire prendre conscience qu’il y a un excès ou un manque dans notre hygiène de vie ( sommeil, alimentation, rythme quotidien, choix de vie, état psychologique…)

2-Les principes de la réflexologie plantaire: Le principe d’action de la réflexologie, est simple et très efficace. Sous nos pieds, nous avons la représentation fidèle de notre corps;  Réflexologie plantaire carte des pieds En stimulant les 7200 terminaisons nerveuses de nos voûtes plantaires, nous pouvons agir sur l’ensemble du corps (c’est -à-dire sur tous les systèmes physiologiques). En réflexologie, comme avec d’autres méthodes naturelles, la personne est traitée dans sa globalité et non le symptôme uniquement. Une personne constipée souffrant de migraines n’a pas le même déséquilibre qu’une personne constipée avec des douleurs dorsales. Cette approche est à l’opposé de la médecine moderne (ancienne d’une centaine d’année) qui considère notre corps comme un ensemble de pièces détachées à réparer isolément. La médecine moderne étouffe un symptôme sans le soigner, car elle ne le perçoit pas, par rapport à l’ensemble du corps.

3-Les avantages de la réflexologie: La réflexologie au-delà de son aspect naturel, est avantageuse car elle peut être utilisée en auto-traitement pour se soulager rapidement et efficacement. S’auto-traiter, nous permet d’affiner la connaissance de notre corps et l’attention qu’on lui porte. Plus l’auto-traitement est pratiqué à temps, plus vite le ou les symptômes s’estompent. C’est ainsi une manière de se discipliner à prendre soin de son corps et à le respecter quotidiennement, sans attendre le point de non retour. C’est l’un des aspects qui me passionne dans mon accompagnement auprès de mes clients: leur transmettre des gestes pour qu’ils se soulagent eux-mêmes. La liberté et le naturel sont les deux précieuses valeurs que j’attribue à la réflexologie. Qui n’a jamais rêvé de pouvoir stopper un mal de tête ou un mal de dos par soi-même et sans médicament ? C’est exactement ce que la réflexologie permet. En toute circonstance retrouver bien être et sérénité, c’est possible avec la réflexologie palmaire. Elle est tout aussi efficace que la plantaire et surtout applicable dans n’importe qu’elle circonstance (en voiture, en transport en commun, en marchant…). Efficacité, simplicité et discrétion sont les atouts de la réflexologie palmaire!

Si vous souhaitez en savoir plus sur la réflexologie et ses applications, contactez-moi!
0

Après plusieurs semaines de silence sur mon blog, je reviens avec quelques nouveautés et changements, initialement imprévus. J’étends mes services de consultante en développement personnel et bien être à Vannes.

Début septembre, j’ouvrais mon cabinet de réflexologie plantaire et respiration consciente à Paris. Fin septembre, mon corps déclarait une grippe.

Quelques gouttes d’huiles essentielles, de l’homéopathie et un week-end de repos, je pensais que tout irait mieux…Eh bien non, mon corps n’a cessé de m’envoyer des messages durant un mois avant que je comprenne qu’il était temps de réajuster mes plans.

Après remise en questions, j’ai décidé de mettre les voiles en Bretagne. Me rapprocher de la mer, la nature, les chevaux et les grands espaces faisaient écho en moi depuis quelques mois. J’avais mis entre parenthèses depuis bien longtemps que dans mon équilibre, compte la vie au grand air.

Vivre en Bretagne faisait partie de mes projets, mais pas dans l’immédiat. Aveuglée par mes intentions professionnelles, je niais mes besoins fondamentaux.

Je vous partage non pas ce que j’ai appris de cette expérience, mais ce que la vie m’a rappelée puissance 10 dans cette aventure :

 

1_Ecouter notre corps :

 » Ce à quoi on s’oppose persiste » Carl Jung

Ce n’est pas une nouveauté me direz-vous! Je parle souvent des messages que notre corps nous envoie. Chaque symptôme est là pour nous rappeler, qu’il y a un déséquilibre ou un excès, toujours engendré par le stress. Les causes étant multiples, leur manifestation aussi. Tout symptôme ou maladie a un sens. Louise Hay, auteure américaine de développement personnel a répertorié dans son livre « D’accord avec ton corps » différents schémas de pensées responsables de maladies et troubles les plus fréquents.

Ce livre est un formidable outil pour donner du sens à nos maux du corps et comprendre notre manière d’être, agir et penser.

Plus je suis attentive à mes pensées, plus je sais maintenir mon équilibre et mon harmonie intérieure. Plus je me connais, plus je développe mon habilité à répondre à mon bien être au naturel.

2_ Reconnaître ses besoins, valeurs, passions et y être attentif :

Se connaître c’est aussi être conscient de nos besoins (sommeil, alimentation, habitudes de vie, activités physiques, relations bénéfiques…) et de nos valeurs. Qu’est ce qui a du sens pour nous? Sur quel(s) aspect(s) ne pouvons-nous pas faire de compromis, sans que notre équilibre, et notre bien être ou encore notre créativité soient altérés?

Nos passions aussi sont une dimension fondamentale de notre être. Ce qui nous passionnait enfant est encore vrai à l’âge adulte bien souvent. Oublier cela, c’est nier et oublier nos rêves, notre créativité, notre innocence.

Dès lors que nos besoins, valeurs et passions sont clairement définis, nous nous devons de les respecter et les prendre en compte dans chacune de nos décisions et projets. Les ignorer, c’est se manquer de respect, se mentir à nous-mêmes, en oubliant sa véritable nature.

3_Ecouter sa voix intérieure :

 » L’esprit pense, l’âme sait » Proverbe Chinois

Message parfois subtil à détecter, parmi nos quelques 250000 pensées journalières, mais il y a toujours une pensée, une envie, une sensation qui se répètent et sortent du lot. C’est elles que nous avons à considérer.

Ecouter son coeur, suivre son intuition, c’est lâcher tout désir immédiat de réponse et de solution. C’est avoir confiance en soi et en le processus de la vie. Etre attentif aux messages que l’on trouve sur notre chemin; la parole d’un ami, le titre d’un journal lu dans la rue, une affiche publicitaire, tout cela contribue à l’émergence de notre voix intérieure – notre guide.

Notre voix intérieure ne demande qu’à s’exprimer à condition de lui laisser l’espace dans notre esprit et le temps pour. Elle est alignée avec nos intentions.

L’accompagnement que je propose à mes clients est un mix de tout cela, se définir soi, mieux se connaître pour « créer sa vie ».

Vos commentaires sont les bienvenus pour partager vos expériences et ressentis.  » Initiation à la respiration consciente – Ses principes et bénéfices » : Prochain atelier le 10/01/2015 à Paris : pour plus de renseignements – contactez -moi.  
0

Respiration abdominale

Respirer profondément, peut se faire par la respiration abdominale (comme vu dans le précédent article), cela s’apprend et plus précisément cela se ressent. Comprendre comment fonctionne notre système respiratoire est important, pour mieux s’exercer et ressentir Maîtriser sa respiration, c’est accroître sa capacité à maintenir et équilibrer son bien être. Comme dit Deepak Chopra :  » La sérénité est notre état naturel  » la respiration abdominale étant un moyen de maintenir cet état, voyons pourquoi et comment? Dans cet article, je vous présente le rôle du diaphragme dans notre respiration, ce qui va grandement faciliter votre pratique de la respiration abdominale et de la respiration en général, car il y joue un rôle majeur.


Diaphragme et plexus solaire :

Le plexus solaire est le siège de nos émotions. Lorsque les émotions inconfortables (peur, tristesse, fatigue, désespoir…) sont intenses quelles qu’elles soient, on ressent que le plexus solaire est tendu, noué. Qu’est ce qui fait mal en réalité? Ce qui fait mal c’est un muscle, le diaphragme, prompt à se contracter et capable de faire durer des émotions désagréables en demeurant crispé. Puisque c’est un muscle, il est possible de le détendre par des exercices. Pour y parvenir, mieux vaut le connaître.
Source image Le diaphragme est un muscle fin en forme de parachute. Il est composé au milieu, d’un grand tendon plat d’où partent des fibres musculaires qui descendent s’attacher au bord intérieur du thorax et sur le devant des lombaires. L’ensemble forme un dôme dont le sommet est aplati et même un peu creusé. La forme du diaphragme est donnée par les organes pressés contre lui : – au dessus, le coeur posé sur le centre du diaphragme, c’est lui qui creuse un peu le coeur par son poids. – au-dessous, le foie et l’estomac et tous les organes de l’abdomen qui le poussent vers le haut. Ces organes sont contenus dans le transverse, ce muscle qui fait le tour de l’abdomen, assure la pression abdominale et le mouvement de la respiration.

Les mouvements du diaphragme et leurs bienfaits :

A l’inspir, le diaphragme s’abaisse, et exerce une pression sur l’estomac, le foie et tout le système digestif jusqu’aux organes du petit bassin et les pousse vers le bas. A l’expiration, il se détend et laisse ces organes remonter. L’exercice régulier de cette pression effectue un massage continu de nos organes, indispensables à une bonne digestion. Le diaphragme est aussi relié à nos lombaires, s’il est tendu, des tensions lombaires apparaissent. EXERCICES : Je vous propose à présent en respirant profondément de visualiser votre diaphragme. Dirigez votre attention vers votre plexus solaire, sentez le mouvement du diaphragme à l’inspir et à l’expir. Ressentez vos pieds ancrés au sol. Les premières fois, faites cet exercice dans un endroit calme. Plus vous pratiquerez, plus vous ressentirez aisément votre diaphragme se détendre et votre bien être s’accroître. Se détendre, retrouver la sérénité devient alors possible en toute circonstance.
0

LE DEVELOPPEMENT PERSONNEL C’EST TROUVER NOTRE VERITABLE NATURE

Après plusieurs années de recul, sur ma démarche de développement personnel et celle de mes clients, je réalise plus précisément que ce qui nous anime dans ce cheminement – c’ est avant tout un désir de vérité, de simplicité et d’accomplissement dans nos vies.

J’entends par développement personnel une volonté de mieux être, d’évolution et par là même de changement. Ce changement est intérieur, subtil, impalpable. C’est un changement de perception – de soi et du monde.

Un événement déclencheur ou une situation se répétant inlassablement sont souvent à l’origine de notre envie de faire bouger sa vie. Faire bouger sa vie, c’est avant tout bousculer son monde intérieur (sa perception) pour voir l’extérieur se façonner selon nos intentions.

OSER, PENSER ET AGIR SELON QUI NOUS SOMMES

La quête de bonheur, le désir d’ avoir plus confiance en soi, plus de réussite, de facilité masquent en définitive une profonde envie d’oser, penser et agir selon tout ce que nous sommes. On a tendance à croire que nous serons plus heureux si nous avons plus confiance en nous, plus aimés si notre estime de soi est plus grande. Mais il s’agit d’abord de nous avouer et nous révéler notre véritable nature. Laisser s’exprimer notre vraie nature c’est d’abord mieux comprendre qui nous sommes et le sens de notre vie. Regarder tous nos résultats et être conscient que nous en sommes les uniques créateurs et surtout qu’il y a une cohérence dans tout cela. De cette cohérence se dessine notre vraie nature = notre essence = notre essentiel = notre juste place = notre sensation d’être uni.

Car de notre véritable nature découlent nos valeurs, nos ambitions, notre confiance, notre estime, et notre amour pour ce que nous entreprenons. Notre vraie nature c’est notre source, notre socle, le bambou auquel se raccrocher en cas de tempête.

SE DEFAIRE DE L’EDUCATION ET DU PASSE POUR ETRE SOI

Trouver sa véritable nature, c’est déprogrammer tout ce qui nous plombe, nous empêche d’avoir une vie bien plus simple et légère. Tant que nous sommes conditionnés par nos parents, nos expériences passées, nous pouvons être en perpétuel conflit, souffrance, frustration et désirer y échapper par tous les moyens.

Pour mieux reconnaître et exprimer votre véritable nature, je vous propose de prendre le temps de :

– relire votre vie et d’en noter les moments les plus forts pour vous en inspirer – repérer ce qui vous passionne depuis votre enfance et ce que ça vous apporte – identifier les personnalités qui vous inspirent depuis votre enfance, leur point commun et pourquoi elles vous inspirent? – écrire, peindre ou dessiner votre rêve le plus grand

De ces réflexions se trament votre identité, votre unicité indispensables pour faire vos choix, vous exprimer et vivre la vie qui vous ressemble.

Dans mon prochain article, je vous présente la base de ma méthode pour identifier et déprogrammer ce qui nous empêche de connaître qui nous sommes véritablement.

 

0

J’ai écrit une série d’articles en début d’année, intitulée « Mieux respirer pour mieux être ». Je vous livrais des techniques de respiration et leurs bienfaits. J’ose espérer que vous les avez testées et appréciées. Aujourd’hui j’ai envie de vous proposer un mise en situation avec votre respiration, inspirée d’une de mes dernières séances de cinéma.

Il y a quelques semaines je suis allée voir au cinéma  » Run all night », un bon thriller qui vous tient en haleine les 3/4 du film. Soudain, suite à un problème technique, le film fut arrêté en pleine scène de poursuite stressante, puis relancé, au début de cette scène. Durant cette courte pause, j’ai pu reprendre ma respiration profonde que j’ai pratiquée jusqu’à la fin du film. J’ai alors continué à regarder le film sans me crisper, ni sursauter, ce fut bien plus confortable!

EXERCEZ VOUS A RESPIRER DEVANT UN FILM A SUSPENSE

Je vous parle de cette expérience aujourd’hui et vous propose de la tester. Choisissez-vous un bon thriller ou pour les plus courageux un film d’horreur. Regardez votre film de A à Z en restant conscient de votre respiration, c’est-à-dire en veillant à ne pas couper votre respiration devant les scènes les plus crispantes. Puis observez ce qui se passe en vous….Vous ressentirez davantage de détente, de sérénité devant les pires scènes. Votre respiration vous permettra de mettre une distance entre ce que vous voyez et comment vous décidez de le percevoir.

AYEZ LE REFLEXE DE RESPIRER EN TOUTE CIRCONSTANCE

Je trouve cet exercice, excellent, car il est un bon entraînement pour des situations de votre quotidien où il peut vous sembler plus difficile de rester serein. Et pourtant, il s’agit dans les deux cas de la même méthode; utiliser votre respiration pour ne pas vous laisser envahir par une émotion.

La respiration est notre meilleur allié pour vivre l’inconfortable, l’incertitude et tout ce qui peut vous déconcerter.

Plutôt que de respirer plusieurs minutes, juste dans le but de vous relaxer, essayer dans des cas concrets de respirer pour rester centré, serein, lucide.

Dans une file d’attente, dans des embouteillages, dès que vous sentez la colère ou la peur vous envahir, revenez à votre respiration, le plus souvent possible. Vous constaterez l’impact que cela a sur votre état intérieur et ainsi l’influence sur la situation extérieure qui vous semblez au demeurant insupportable.

Petit à petit, ce genre d’exercices vous permettra d’être conscient en permanence de votre respiration, même dans les situations les plus délicates.

C’est comme tout dans la vie, c’est dans la répétition qu’on devient meilleur!

J’attends vos partages d’expériences et aussi des recommandations de film ! 😉

0

Souvenir intense aujourd’hui, car ma fille a quatre ans. Me remémorer sa naissance c’est repenser à un instant unique bien sûr, mais surtout inattendu. Je ne vous raconterai pas le déroulement, je ne pense pas que cela vous passionnera bien que j’adore en parler. Je veux juste partager ce que j’ai appris de plus important ce jour là et depuis quatre ans que je suis Maman (la puissance de l’instinct et de l’amour inconditionnel) . Je parlais d’inattendu au début de l’article car la force de mon instinct ce jour là fut étonnante. L’accouchement pose toujours questions avant et pendant la grossesse. Et je pense que la naissance comme la parentalité c’est une question d’écoute et de confiance vis-à-vis de nos sensations et notre instinct.

 

INSTINCT = QUAND LA NATURE PREND LE DESSUS SUR LA CULTURE

A toutes les futures mamans, j’ai juste envie de vous dire d’éviter les tas de questions sur votre accouchement, puisque vous avez un instinct puissant qui vous guidera le moment venu. Tout ce que vous avez pu lire, entendre ou voir auparavant n’aura aucun sens le jour J. C’est bel et bien ce que j’ai ressenti il y a quatre ans jour pour jour. J’étais connectée à 100% à mes sensations et au mouvements du bébé. Il n’y a pas à penser, à réfléchir juste à ressentir et faire ce que vous dicte votre instinct. La nature prend le dessus sur la culture, les « on dit » n’ont plus de poids. Seule l’évidence nous anime, nous donne une confiance, un lâcher prise et une puissance inébranlables pour accompagner notre enfant à venir au monde. Il n’y a pas de place à l’hésitation ou à la réflexion, c’est dans notre nature d’accoucher comme de respirer. Même pour la première fois, notre corps prend le pas sur le mental et nous accompagne à condition de le suivre, sans lui résister avec des peurs.

 

L’AMOUR INCONDITIONNEL

L’instinct s’accompagne aussi d’un immense sentiment d’amour inconditionnel lorsqu’on devient parent. Quoiqu’il se passe ; quoique votre enfant fasse ou ne fasse pas, vous êtes présents, patients, sans jugement. Un enfant c’est une partie de soi que l’on regarde grandir, évoluer et se transformer avec toute la patience et le respect que l’on ne s’accorde pas toujours à soi. J’aime souvent proposer à mes clients de s’aimer autant qu’ils aiment leurs enfants, sans restriction. Parce que je pense qu’en aimant inconditionnellement son enfant, on peut ainsi apprendre à s’aimer inconditionnellement. Maintenant que vous savez faire pour les autres, c’est plus simple de le faire pour vous.

Devenir parent nous permet de grandir en explorant des parts insoupçonnées de notre corps et notre esprit et c’est ce à quoi j’accompagne mes clients.

0

REPROGRAMMER SES CROYANCES , SELON LE Dr BRUCE LIPTON

Quand nous blâmons l’extérieur – le monde, nous sommes des victimes. Rejeter la faute sur l’extérieur parce qu’on ne jette pas suffisamment l’oeil à l’intérieur, c’est facile, c’est automatique. Se croire victime d’un système, de la malchance, de la crise est la pire des limites à notre bonheur, à notre réussite. La fameuse conclusion « c’est dans les gènes » est sans doute la cause la plus immuable de certains aspects de notre vie. Et pourtant, bonne nouvelle, sortir du déterminisne de l’ADN est possible. C’est en tout cas ce que Le Dr Bruce Lipton a étudié.

Enseignant en biologie cellulaire à la faculté de médecine de l’université du Wisconsin, il se consacre à des recherches sur les cellules souches et la membrane cellulaire qui ont joué un rôle précurseur dans le développement de l’épigénétique, la discipline scientifique qui explore l’influence de l’environnement sur l’ADN. Conférencier international de premier plan, Bruce Lipton a reçu le prestigieux « Goi Peace Award » en l’honneur de sa contribution scientifique à l’harmonie du monde.

En observant les cellules vivantes, le Dr Bruce Lipton nous sort du déterminisme de l’ADN. Il démontre que l’environnement auquel elles sont soumises est le facteur déterminant. Les toxines, les pensées négatives, les champs électromagnétiques, sont autant de déclencheurs de l’hormone de stress mettant à mal notre santé. Il fait le constat qu’en exposant les cellules dans un environnement propice au développement de la dopamine, l’ocytocine ou encore la sérotonine, c’est-à-dire un environnement sain, alors les cellules malades s’auto-régénèrent.

Cette édifiante constatation bouleverse bien des dogmes admis et nous révèle une nouvelle façon d’aborder la médecine moderne, soulignant que nous avons tous le pouvoir de changer. Bruce Lipton, auteur des livres « La biologie des croyances » et « Evolution Spontanée », est mondialement reconnu comme un leader dans les recherches biologiques, prônant le rapprochement de la science avec l’esprit.

Voici une video de Bruce Lipton pour expliciter davantage les propos ci-dessus.

Lundi dans mon prochain article, je vous partage une interview  de Bruce lipton avec pour thème principal : Penser différemment pour se changer soi et contribuer à l’évolution de la conscience du monde. Juste un écho de Gandhi  » Soyez vous-même le changement que vous voulez voir dans le monde ».

     
0