Respiration Consciente

Aux racines du rebirth

Aujourd’hui quelques précisions sur le Rebirth et sur les approches scientifiques autour de la naissance. Je trouve intéressant de voir qu’au même moment mais dans des pays différents, des personnes ont pris conscience de l’importance de ce qui se passe avant et pendant la naissance, l’impact que cela a sur la vie future et comment s’en défaire ensuite.

MILIEU DES ANNEES 70 AU CANADA…

Le Dr Thomas Verny psychiatre spécialiste de la pré et périnatalité publie ses premiers écrits sur le sujet et en 1981 son livre le plus connu  » La vie secrète de l’enfant avant sa naissance ». Il est aussi le fondateur de l’association de psychologie pré et périnatale.

J’étais en mai dernier à son colloque sur Paris où il nous faisait part des dernières recherches dans le domaine. Je vous passe les explications scientifiques, et vous partage le plus important de ce qu’il a évoqué à mon sens.

Thomas Verny est revenu sur l’importance de l’état émotionnel de la femme enceinte à l’égard de son bébé qui perçoit ses pensées et émotions. L’échange entre la maman et le feotus va au-delà du placenta. Et pour cette raison les facteurs listés ci-dessous influencent grandement l’accouchement et la grossesse (surtout les trois premiers) :

Si l’enfant est désiré : toutes les recherches faites à ce jour prouvent que cela a une incidence sur le déroulement de l’accouchement et bien entendu sur celui de la grossesse

La relation de couple avec le Papa : longtemps les pères ne faisaient pas partie de la grossesse, ni de l’accouchement. aujourd’hui ils s’impliquent et leur présence est d’un grand soutien pour la future maman qui a besoin d’affection et de sécurité.

– La relation de la maman avec ses propres parents : cela influencera la relation de la maman avec son bébé. Quand on a une maman négative, critique, tous ces sentiments remontent pendant la grossesse. Tous les doutes de la maman à son propre sujet sont exacerbés en attendant l’enfant.

Les pensées négatives sur soi : elles ont intérêt à être évacuées et au plus vite !

Les pertes ou deuils antérieurs : Fausse couche, morts nés, IVG.

– Un regard négatif envers son propre corps.

…PENDANT CE TEMPS EN FRANCE…

Frédéric Leboyer, gynécologue et obstéricien, ressent que sa manière d’accompagner les bébés à venir au monde n’est plus juste. C’est-à-dire qu’il perçoit à quel point le bébé ressent tout et qu’il a besoin d’être accueilli : – dans le calme – la pénombre – en privilégiant le contact avec sa maman dès sa sortie ( peau à peau ) – en coupant le cordon quand le bébé respire déjà.

Tout cela permet au bébé de venir au monde sans traumatisme. Quand on sait l’impact de la naissance sur la vie future de l’enfant, mieux vaut permettre les meilleures conditions de naissance à son enfant. Frédéric Leboyer publie en 1974 « Pour une naissance sans violence ». Il a ensuite formé de nombreuses sage-femmes et gynécologues obstétriciens à sa méthode, dont Michel Odent. Ce dernier a lancé le concept des accouchements en salle de naissance comme à la maison et les piscines d’accouchement.

Dans un second temps, Frédéric Leboyer s’est intéressé à la femme enceinte. Après avoir travaillé sur la disparition de souffrances chez l’enfant, il développera des conseils et techniques permettant à la future maman de vivre pleinement sa grossesse et son accouchement dans la joie et l’attention au bébé.

ET ENFIN AU MEME MOMENT EN CALIFORNIE …

La méthode de Rebirth est élaborée, par Leonard Orr. Il se rend compte qu’en s’immergeant dans de l’eau chaude, il est possible de revivre des éléments de sa vie intra-utérine et de sa naissance. Après des mois d’expérimentation, il s’aperçoit que l’eau n’est pas indispensable. C’est ainsi que naît le Rebirth, une méthode douce permettant de se libérer de blocages ou conditionnements tant physiques que psychiques. Ils sont liés à la naissance et à des expériences traumatisantes refoulées. Grâce à des techniques simples de respiration dirigée les séquelles des traumatismes sont libérées.

Selon Leonard Orr, les facteurs majeurs source de nos difficultés sont :

– Le traumatisme de naissance – L’ensemble de nos pensées négatives (dont le mensonge personnel) – Le syndrôme de désapprobation parentale ( j’en reparlerai dans un prochain article ).

Les années 70 sont un véritable tournant dans la prise de conscience de ce qui se joue avant et pendant la naissance et aussi sur la manière de se défaire de ce qu’ a pu laisser de défavorable cette étape de la vie.

Les facteurs impactant la grossesse et l’accouchement évoqués par le Dr Thomas Verny sont essentiellement ceux que j’aborde avec mes clients ; futurs parents et parents. Se défaire de ses pensées négatives, clarifier ses relations avec ses proches s’avère autant bénéfique pour la qualité de vie du parent que celle de l’enfant. Et comme vous le savez, j’utilise le Rebirth et plus précisément le pouvoir du souffle pour cela.

Crédit photo : © Source image